Heureuse rescapée de la haine

Aude Chaynes

Frédéric TOBAL Je suis née dans une famille chrétienne. Depuis mon enfance, je sais que Dieu m’aime et qu’il prend soin de moi.
En 2003, lorsque je suis arrivée à l’école primaire, mes taches de rousseur sont devenues des sujets de moqueries. « Virus », « contaminée » … étaient mes surnoms. Mon cœur a été blessé. Au collège, sportive et un peu garçon manqué, les moqueries sont devenues mon quotidien.

— LIRE LA SUITE —

j’ai découvert l’amour du Seigneur

Denise VERGNE

Frédéric TOBAL C’est vers l’âge de 24 ans que j’ai découvert l’amour du Seigneur à mon égard… après une grande déception, une grande épreuve, je me suis retrouvée dans un Sanatorium et là le Seigneur m’a vue ! Il a vu ma douleur, ma souffrance, ma maladie
En effet, c’est en écoutant la radio, au cours d’une émission de « Christ vous appelle » j’ai été interpellée et intéressée par l’écoute de l’évangile croyant que le Seigneur en effet, pouvait faire quelque chose pour moi. J’ai donc demandé à ce que l’on m’envoie l’adresse d’un lieu où je pourrais entendre l’évangile. Je me suis donc rendue dans ce lieu de réunion indiqué où l’on écoute la Parole de Dieu et là dès la première fois, je fus « touchée » par le Seigneur et guérie ! Oui, Dieu ne m’avait pas abandonnée dans ce Sanatorium où je me trouvais depuis deux années, Il a eu compassion de moi, non seulement Il m’a sauvée mais encore guérie de la tuberculose alors que je devais subir une intervention chirurgicale, une lobectomie, c'est-à-dire qu’on devait m’enlever un morceau d’un de mes poumons. Le médecin reconnu-là une guérison surnaturelle et l’intervention due être annulée ! J’ai été, durant quelques temps, surveillée médicalement, et aucun symptôme ne revint… je pus donc travailler parmi les enfants durant 30 années ; aujourd’hui, j’ai 81 ans et la guérison tient toujours !
La route qui mène au ciel est parfois étroite, sur cette route, il peut arriver que les cailloux nous blessent un peu mais le Seigneur est fidèle et il y a d’abondantes joies devant sa face. Merci au Seigneur et Gloire à son nom ! Denise

Je ne savais pas qu’il y avait un Dieu

Béatrice AMEGLIO

Frédéric TOBAL Effectivement, je ne savais pas qu’il y avait un Dieu, Jésus et le St Esprit… élevée pourtant selon la religion catholique où les traditions étaient respectées mais je ne comprenais pas pourquoi il y en avait trois et rien de ce qui m’avait été enseignée était tombé dans mon cœur !
Je désirais une seule chose, mourir ! j’ai fait trois tentatives de suicide dont une grave au travers de laquelle j’aurai pu rester marquée à vie ! Durant cette période aussi, je me trouvais entre les mains de guérisseurs, de cartomanciennes, de gens qui "trafiquaient" avec les puissances mauvaises dont j’ai pu être délivrée par la suite
Une des trois tentatives de suicide m’a conduite à l’hôpital des grands brûlés pour y subir des greffes puis en rééducation mais mes problèmes n’étaient pas réglés pour autant ! J’ai dû être ensuite soignée en clinique psychiatrique tellement j’étais mal et complètement "détraquée" par tous les calmants que j’avais pris.
Plus tard, après ma conversion, j’ai compris qu’au travers de ces choses terribles, Dieu m’avait gardée, car j’ai pu rencontrer en rééducation des tas de personnes qui elles étaient là victimes d’accident alors que moi… je voulais mourir.
Suite à cela, je continuais à mener une vie complètement déséquilibrée, je faisais n’importe quoi et j’étais inconsciente des dangers que je pouvais encourir. J’étais toujours à la recherche du bonheur… où était-il ce bonheur ? Existait-il ? Puis, alors que je jouais à ce moment-là au tennis, j’ai rencontré un jeune homme qui m’a invité à jouer avec lui, je me suis sentie en confiance avec lui, il n’étais pas comme les autres… puis autour d’un verre, il m’a raconté son témoignage, comment Dieu avait changé sa vie ; j’ai pleuré car cela m’a extrêmement touchée et jamais je n’avais entendu cela ! puis, je me suis dit que si Dieu avait fait tout cela pour lui, il pouvait certainement aussi le faire pour moi ! Voilà avec quelles pensées, j’ai démarré ma vie avec le Seigneur, j’avais enfin des pensées et un regard positif sur la vie suite à ce qui m’avait été dit.
J’ai commencé à lire la Bible dans laquelle je ne comprenais absolument rien mais je lisais quand même ; j’ai été invitée aux réunions d’une église évangélique, là ne comprenais pas grand-chose non plus mais il me semblait que l’on parlait de ma vie, puis j’allais seule aux réunions, j’étais fidèle et je persévérais, Dieu travaillait ma vie et mon coeur ; j’avais soif de Dieu et comme une enfant j’écoutais et buvais les paroles, je lisais la Bible avec un cœur ouvert ! J’ai rencontré quand même quelques combats mais je continuais et trois mois après ma vie était complètement changée.
J’ai été convaincue de péché lors d’un culte et mon cœur a été brisée, j’avais de la haine pour certaines personnes puis, sortie du culte c’est de l’amour que j’ai ressenti ; j’ai été complètement guérie de la dépression, j’ai trouvé du travail et trouvé une vie équilibrée de même j’ai trouvé dans l’église une grande famille. Je veux donc sans cesse remercier le Seigneur pour tout ce qu’Il a fait en moi, il a entendu mon cri, mes souffrances, il y a répondu et ma conduite sur le chemin du bonheur… oui, ce bonheur, je l’ai enfin rencontré c’est Jésus !
Cela fait maintenant 25 ans que je marche avec le Seigneur, j’ai connu bien sûr des moments douloureux, difficiles, mais il a toujours été là, il m’a soutenu et a su pourvoir aussi. Mon amour pour le Seigneur est toujours grandissant, et je le bénis pour la joie et la paix du salut de mon âme !

QUE TOUTE LA GOIRE LUI EN REVIENNE !!

Je ne croyais pas en Dieu pour moi Dieu était une invention des hommes

Jean Rios

Frédéric TOBAL Je ne croyais pas en Dieu pour moi Dieu était une invention des hommes, une sorte de béquille pour les faibles. Voilà dans quelle disposition j'étais à cette époque
Dans mon entourage, certains de mes amis étaient convertis et me parlaient souvent de Dieu et de Jésus qui était mort pour moi. Cela se terminait toujours par de grandes discutions interminables où je m'opposais à eux. J'étais allé même jusqu' à chercher dans la Bible, en vain ,des arguments contre Dieu. Cependant une chose me troublait, c'était mon ami Pascal avec qui j'avais fait les 400 coups (Alcool, Fêtes, filles, etc ) de le voir tous les dimanches aller dans cette salle que je prenais pour un lieu de rendez-vous d' une secte. Une année passa ainsi , à cette époque j'étais mécanicien auto et je voulais changer de métier, je prenais des cours par correspondance au C.N.E.D pour passer mon brevet d'électronique et je travaillais souvent très tard le soir à mes cours.
Un soir de septembre j'étais en train de faire des exercices sur les condensateurs et je déprimais, je n'arrivais pas à les faire, il y avait des équations compliquées, c'était trop dur pour moi. Et là je ne sais pas pourquoi j'ai crié à Dieu « SI TU EXISTES, FAIT QUE JE FASSE MES EXERCICES ET DIMANCHE J'IRAI DANS LA SALLE LA-BAS » Tout à coup, à ce moment, la solution à ces exercices s'imprime dans mon cerveau et j'écris d'un seul trait le résultat de mon problème. Holà stop je me suis dit on continuera demain, j'étais à la fois excité et troublé par ce que je venais de vivre,avoir la connaissance parfaite du problème sans avoir fait un seul calcul. Maintenant je sais comment cela s'appelle ce que je venais de vivre c'est une « parole de connaissance » Je n'ai plus jamais eu une telle chose. Troublé par cette expérience je réveille ma femme et lui explique ce qui m'est arrivé, à moitié endormie, elle me dit couche-toi on verra demain.
Le lendemain j'ai fait l'autre partie de mes exercices tant bien que mal et j'ai envoyé à la correction. Tout le reste de la semaine je me suis demandé si je devais aller dans cette salle, Au fond de moi j'étais sûr que la première partie était juste .Devais-je attendre le résultat où aller dans cette salle comme je l'avais promis à Dieu? Finalement le dimanche je suis allé dans cette salle ,mes amis était là et me regardaient surpris de me voir. Le culte se déroulait avec les chants puis vint la louange et je trouvais que les gens parlaient en des langues étranges et je commençais à me demander dans quel endroit j'avais mis les pieds. Et là tout à coup il y eut quelqu'un qui se mit à parler de manière forte dans un étrange langage, puis le silence, et là une autre personne a parlé. Elle parlait de moi je reconnaissais toute ma vie, ce que je ressentais au fond de mon coeur elle était en train de le dévoiler. J'avais envie de partir et de rester à la fois, j'étais bouleversé par ce que je venais d' entendre. Dieu existe, je me suis dit. J'ai continué à venir aux réunions. Dieu m'a révélé son Amour pour moi et m'a fait comprendre que j'étais pécheur et que j'avais besoin d'être pardonné. Je me suis fait baptisé cela fait 25 ans de cela Il a été toujours fidèle.
Cela fait maintenant 35 ans que je marche avec le Seigneur, j’ai connu bien sûr des moments douloureux, difficiles, mais il a toujours été là, il m’a soutenu et a su pourvoir aussi. Mon amour pour le Seigneur est toujours grandissant, et je le bénis pour la joie et la paix du salut de mon âme !

PS: Quand j'ai reçu la correction de mes exercices la première partie était juste, tout le reste était faux.