Bienvenue à l'église évangélique A.D.D d'Ales

Messages audios

Dans cette page vous trouverez la liste des messages audio

GO

Articles

Dans cette page vous trouverez la liste des articles

GO

Video

Dans cette page vous trouverez la liste des videos

GO

Bible

Vous trouverez dans cette page la bible à télécharger

GO

« Comment pourrais-je remonter vers mon père, si le garçon n’est pas avec moi ? » Genèse 44.30 « Car la promesse est pour vous, pour vos enfants et pour tous ceux qui sont au loin... » Actes 2.39

Parents croyants, avez-vous passé des nuits blanches à prier pour vos enfants parce qu’ils ne marchaient pas avec le Seigneur ? Lorsque Juda et ses frères descendirent en Egypte la seconde fois, accompagnés de leur plus jeune frère Benjamin, Joseph fit emprisonner ce dernier et dit aux autres qu’ils pouvaient rentrer chez eux sans lui. Or Juda s’était porté garant devant son père du retour du jeune garçon, aussi déclara-t-il à Joseph : « Comment pourrais-je remonter vers mon père si le garçon n’est pas avec moi ? » Une question qui brûle peut-être aussi votre propre coeur : comment pourrez-vous vous présenter un jour devant Dieu sans les enfants qu’Il vous avait confiés ici-bas ? Est-ce seulement un voeu pieux ou Dieu a-t-Il promis de sauver vos enfants ? Les enfants de croyants, aujourd’hui égarés loin de Dieu, deviendront-ils tous des fils prodigues ? Après tout, ne sont-ils pas libres de choisir le chemin qu’ils veulent emprunter, au mépris de l’enseignement que vous leur avez procuré ? L’auteur des Proverbes affirme : « Oriente le jeune garçon sur la voie qu’il doit suivre ; même quand il sera vieux, il ne s’en écartera pas » (Proverbes 22.6). Mais entre sa jeunesse et ses vieux jours, acceptez qu’il puisse vivre loin de cette voie que vous lui avez tracée ! Devez-vous vivre dans la crainte et l’espoir à la fois, ou pouvez-vous faire preuve d’assurance que vos enfants vous accompagneront dans le royaume de votre Père ? Que disent les Ecritures ? Que si Dieu fait une promesse, Il l’accomplira sûrement. Par deux fois dans la Bible Dieu affirme que rien ne Lui est impossible (Genèse 18.14 et Jérémie 32.27).

Or dans les deux cas cette affirmation est suivie de promesses divines concernant des enfants à venir. Dans la Genèse, Sa promesse était que Sara donnerait naissance à un enfant, Isaac. Dans Jérémie, Dieu s’adresse à ceux qui rentreront en Israël après l’exil : « Je leur donnerai un seul coeur et une même façon d’agir pour qu’ils me respectent toujours. Alors ils seront heureux, eux et leurs enfants après eux » (Jérémie 32.39). Etrange coïncidence ? Alors que Dieu affirme Sa toute-puissance, Il précise que vos enfants seront inclus dans Ses promesses, même s’Il doit les ramener d’un lointain exil ! Vous savez que Dieu est Tout-Puissant, mais savez-vous aussi qu’Il ne s’intéresse pas seulement à vous mais aussi à toute votre famille ? Dans le livre des Actes, Paul et Silas se retrouvent dans un cachot au fond duquel ils se mettent à chanter les louanges de Dieu. Quand un tremblement de terre ouvre les portes des cellules, le gardien de la prison décide de se donner la mort, persuadé que les prisonniers se sont enfuis. Paul et Silas l’en dissuadent et le gardien, effrayé par la puissance de leur Dieu, s’écrie : « Que faut-il que je fasse pour être sauvé ? » Remarquez comment Paul profite de la situation pour lui montrer le chemin du salut, promis non seulement à lui mais aussi à toute sa famille, y compris ses enfants ! En acceptant le salut en Jésus, le gardien s’approprie la promesse faite à tous ceux qui vivent sous son toit. Entendons-nous bien : cela ne veut pas dire que vos enfants ne s’éloigneront pas de vous et de votre enseignement. Ils devront faire leurs propres expériences, lutter contre leurs doutes, succomber à leurs tentations, briser peut-être votre coeur et celui de Dieu. Mais Dieu vous promet qu’Il ira les chercher même jusqu’aux extrémités de la terre, si nécessaire, pour les ramener dans Son royaume. Le jour de la Pentecôte, notez que la promesse divine s’adresse à ceux présents, mais aussi à leurs enfants, même s’ils ne sont pas avec leurs parents, même s’ils sont encore très loin du salut. Une dernière pensée : Dieu aime vous entendre prier pour vos enfants chaque jour, Il se plaît à vous écouter répéter Ses promesses. Il déclare à Esaïe : « Mon Esprit, qui repose sur toi, et Mes paroles, que J’ai mises dans ta bouche, ne se retireront pas de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de la bouche des enfants de tes enfants... dès maintenant et à toujours » (Esaïe 59.21). Le croyez-vous vraiment ? Si vous le croyez, déclarez-le haut et fort !

Bob Gass